Les parades de séduction chez les animaux

Nous savons tous que les animaux doivent se reproduire afin de perpétuer leurs espèces.

Mais comment séduire ?

Dans la majorité des cas, ce sont les femelles qui décident par quel mâle elles seront fécondées. Mais comment choisissent  -elles les mâles ? Bien souvent, ce sera en fonction de leur position au milieu d’un groupe social d’animaux, ou en fonction de leurs talents de chasseur, ou de constructeur de nids, tout dépend des circonstances et du type d’animal (ou même parfois d’insecte !) Mais parfois, les mâles, ayant du mal à se différencier , vont opter pour des techniques différentes afin de se faire remarquer par les femelles, et utiliser des parades de séduction..

693530-nos-100-coups-de-c-ur-de-l-annee-2010

Chez les hérissons, par exemple, lors de la rencontre, le mâle et la femelle vont se mettre à renifler et souffler bruyamment l’un sur l’autre ! Ils se caressent le museau, urinent sur le sol afin de marquer leur présence et de relâcher des phéromones, puis la femelle se met à tourner sur elle-même en résistant aux avances du mâle, et cela pendant plusieurs heures !

Les grenouilles mâles, comme vous le savez sûrement déjà pour l’avoir entendu vous-même en passant à côté d’une mare, se mettent à coasser bruyamment afin de signaler aux femelles que la période des amours a commencé.  Les femelles viennent alors se placer auprès des mâles afin de leur montrer qu’elles acceptent la reproduction.

Une sélection capricieuse

Mais certaines espèces sont plus sélectives, comme les baleines, dont les femelles viennent se placer au centre de groupes de mâles afin d’attirer leur attention : les mâles vont commencer à se battre et parader en dansant devant elles afin d’attirer leur attention ! Après quelques heures, la baleine femelle choisit un mâle et s’écarte du groupe avec lui. Ce phénomène est extrêmement rare à observer pour les hommes, les baleines évitant ce genre de contact lorsque des humains sont présents dans les parages.

Red deer fight

Certaines parades sont beaucoup plus violentes : les ours et les cerfs, durant la période de reproduction, deviennent territoriaux et agressifs. Les cerfs brament afin d’attirer l’attention des femelles et se battent entre eux à coups de bois, parfois jusqu’à la mort, et les ours couchent des arbres et ravagent des buissons avant de se battre entre eux pour décider lesquels sont les plus forts et auront droit aux faveurs des femelles. Ces procédés sont essentiels pour ces espèces vivant dans des milieux forestiers souvent froids, ou les plus forts seront ceux qui auront le droit à la nourriture en premiers..

Des oiseaux uniques

Nous allons nous attarder maintenant sur une espèce d’oiseaux dont les parades de séduction sont assez.. étranges.

lynablue136360436774_gros

Les oiseaux du paradis sont des oiseaux vivant sur des îles de Guinée et sont  connus sous le nom scientifique de Paradisaeidae . Toutes les espèces ont des rituels de reproduction complexes, mais nous allons nous attarder sur une espèce spécifique Les mâles sont des oiseaux aux couleurs sombres avec un cou coloré et réfléchissant , ainsi que  des collerettes immenses et extensibles à la manière des paons , dont ils se serviront durant leurs parades .
Lors de celles-ci , les mâles choisissent un endroit ou s’installer et nettoient le sol des branches qui s’y trouvent afin d’avoir un emplacement propre d’où ils vont appeler les femelles en poussant des cris aigus bruyants. Ils se « battent » visuellement en s’ébattant en rythme lors de danses étranges ou ils vont s’intimider les uns les autres depuis des branches éloignées en montrant leurs collerettes et en criant.
Les femelles , elles , sont beaucoup moins voyantes que les mâles et ressemblent à s’y méprendre à des moineaux .

89016

Lorsqu’elles répondent à l’appel des mâles, elles viennent les rejoindre, et commence alors un rituel atypique.. Le mâle déploie sa collerette au dessus de sa propre tête , et celle-ci prend une allure presque effrayante : un visage coloré se forme au milieu de la collerette, qui est caché lorsque celle-ci n’est pas déployée , et le mâle commence à danser agressivement , tout près de la femelle, et la pousse presque lors de sa danse . Il crie et sautille tout autour d’elle .
La femelle décidera alors si elle est satisfaite ou non de la prestation en restant avec le mâle, ou en repartant chercher ailleurs mieux ailleurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s