Les pluies d’animaux

C’est un avion ? C’est un oiseau ?

Et non simplement une pluie d’araignées. Non vous ne rêvez pas (si l’on peut appeler ça un rêve), dans certaines parties de l’Australie il arrive que les araignées se mettent à « pleuvoir » du ciel.

En effet, durant la croissance des araignées, les plus jeunes grimpent le long des arbres ou autres sommets et peuvent atteindre trois kilomètres d’altitude. C’est en fait une technique migratoire. Ce phénomène est accentué après une forte saison des pluies. Les araignées, pour éviter la noyade, tissent leur chemin vers les sommets.

Lorsqu’elles redescendent après le déluge, elles se laissent porter par le vent, accrochées à leur toile, ce qui donne cette impression de pluie plutôt incroyable. Les scientifiques appellent cette technique, la technique de la « montgolfière ». Les araignées de l’arrière-pays australien parcourent ainsi des dizaines de kilomètres portées par le vent sans fournir le moindre effort.

Ce genre de phénomène est assez courant en Australie mais est aussi arrivé au Brésil ou encore chez nos voisins italiens.

une_pluie_d_araigneesenaustralieLes araignées changent le paysage à leur goût, le transformant en un immense champ de toiles. Paysage moitié hivernal moitié apocalyptique.

Mais les pluies d’araignées ne sont malheureusement pas les seules pluies d’animaux existantes ! En effet, on a enregistré le cas de pluies plus mystérieuses les unes que les autres comme : les pluies de chauve-souris, les pluies de batraciens, les pluies de poissons, etc…

Les araignées ne sont pas les seules concernées

Les pluies de chauve-souris sont dues à des températures extrêmes, notamment en Australie. En Janvier 2014, en plein été dans l’hémisphère Sud, les températures dépassaient facilement les 40° dans le Queensland. Les populations de chauve-souris de cette région n’ont pas supporté la température et sont donc mortes de chaleur, retombant mortes ou agonisantes aux pieds des arbres, donnant l’impression d’une pluie. On estime que 100 000 chauves-souris seraient mortes cet été là.

Les pluies de poissons quant à elles, sont, malgré leur côté insolite, nettement plus courantes. Les scientifiques expliquent que ces pluies interviennent après une tempête. Les vents forts parviendraient à extraire les poissons de leur milieu naturel pour les déposer quelques kilomètres plus loin, ce qui donne cette impression de pluie. Il faut savoir que les poissons sont très généralement vivants en atterrissant au sol et sont donc comestibles !

ob_73f5af_fish-rain-in-thailand-4-1728x800_c

L’apocalypse est proche mes amis !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s