La régénération dans le monde du vivant

Le lézard aux queues multiples

Lezard 2

On connaît tous la légende du lézard qu’on essaye d’attraper, et lorsque finalement on tient sa queue entre nos mains, celle-ci se détache comme par magie. Et notre petit reptile reprend sa course. Cette technique de défense est avant tout dédiée à contrer les attaques de prédateurs comme les rapaces ou les petits mammifères carnivores. Non pas au moment où il est attrapé, comme on pourrait le croire, mais lorsque le lézard se sait en grand danger, sa queue se détache et continue de s’agiter, ce qui a pour effet de captiver son prédateur. Permettant au reptile de prendre ses jambes à son cou ! Et une chance pour le lézard, c’est que sa queue repousse. Bon, il lui faudra attendre 60 jours pour qu’elle soit fonctionnelle. Et elle ne sera jamais identique à l’originale, parfois plus pâle, parfois plus courte. Mais elle pourra à l’avenir se détacher à nouveau, si notre lézard se retrouvait en danger, une fois de plus.

Le pouvoir de l’axolotl

Axolotl-Steve-Wilson

De la famille des salamandres, l’axolotl partage avec ses cousins amphibies des capacités exceptionnelles. Il a la capacité, si ce n’est le don, de pouvoir régénérer nombre de ses membres, voire même un œil ou une partie du cerveau s’il est endommagé. Le rêve de nombreuses personnes, scientifiques, médecins ou patients. Pouvoir injecter à un patient un sérum qui ferait repousser progressivement un membre perdu serait une révolution, et une évolution. Certains chercheurs vont jusqu’à dire que tous les vertébrés sont dotés de cette capacité, seulement les salamandres sont les seules à l’avoir activée.

Si les scientifiques évoquent la possibilité que nous autres puissions un jour peut-être nous régénérer, ce n’est pas par hasard. Nous partageons avec les salamandres, et le reste du monde animal, un type de cellules bien particulier : les macrophages. Ce sont les cellules qui interviennent lorsque nous avons une blessure, elles vont sur place et se charge d’envoyer des signaux aux cerveaux pour que commencent la cicatrisation. Lorsque qu’un axolotl se retrouve blessé, voire amputé, sa quantité de macrophages dans le sang augmente considérablement. Des chercheurs ont détruits ces mêmes macrophages dans l’organisme d’un axolotl et ont observés après amputation qu’une simple cicatrisation avait lieu, quand habituellement le membre entier repousse.

Le poisson zèbre, le retour aux sources

Moins connu, ce petit poisson possède aussi d’étonnantes facultés. En cas de nageoire endommagée, œil blessée ou encore cœur lésée, le poisson zèbre peut remplacer l’organe défectueux en développant de nouvelles cellules là où les anciennes sont absentes. Le processus employé consiste à activer des gènes endormis. Mais pas n’importe lesquels.

C19D3117DA8D320EA90BB89769221C5E_full

Lorsque le poisson est amputé, un signal est transmis à son cerveau et se charge de réactiver des gènes inactifs depuis le stade embryonnaire du poisson. En effet les chercheurs ont remarqué la similarité entre la régénération d’un membre, et le développement embryonnaire du poisson. Il s’est avéré que ces gènes ne disparaissaient pas lorsque l’individu devenait adulte, mais se mettait simplement “en veille”. Et il suffit d’une blessure profonde pour que le poisson use de sa botte secrète pour régénérer ses cellules.

Petit bonus : Deux axolotls, Le foncé ayant activé sa métamorphose, c’est un adulte, le rose est encore à l’été larvaire. Les axolotls peuvent vivre toute leur vie à l’état larvaire, si leur environnement le permet. Mais, c’est pour un autre article !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s